Contribuer à faire le monde.

Découvrez comment des milliers de femmes et d’hommes ingénieurs contribuent tous les jours à trouver des façons innovantes de faire le monde.

Arrow Created with Sketch.

Statistiques

65 000

membres et futurs membres

3 597

nouveaux membres en 2018-2019

12 %

de professionnels formés à l’étranger

15 %

de femmes ingénieures au Tableau

100

ans d’existence

Contribuer à faire la vie.

Le génie biomédical permet aujourd'hui à des nanorobots de combattre les cellules cancéreuses présentes dans les tumeurs.

Contribuer à la révolution numérique.

Pour un ingénieur en photonique, la fibre optique est un fil dont l’âme, très fine, a la propriété de transmettre les données numériques à la vitesse de la lumière.

Contribuer à faire l'innovation.

Les capacités de la prochaine génération de puces d’ordinateur auront un impact certain, particulièrement dans le développement de programmes d’intelligence artificielle.

Contribuer à la conquête de nouvelles solutions.

L'intérêt renouvelé pour la conquête spatiale offre l’occasion d’explorer des solutions aux problèmes environnementaux de la Terre.

Contribuer à créer des liens.

Pour les ingénieurs civils, le pont à haubans permet de franchir des distances considérables tout en facilitant sa construction et son entretien.

Contribuer à faire demain.

La fabrication d’avions plus légers amène le génie aéronautique à concevoir des matériaux composites plus performants qui procureront des avantages économiques et environnementaux considérables.

Contribuer à faire avancer.

Le génie mécanique est nécessaire partout où il y a des machines ou des instruments qu'il faut concevoir, fabriquer et optimiser, comme une chaîne de montage

Contribuer à décarboner l'atmosphère.

Pour produire de l'énergie de la façon la plus écologique qui soit, le génie environnemental étudie la possibilité de recourir à des procédés de photosynthèse artificielle.

100 ans d’histoire

Dès la fin du XIXe siècle, les ingénieurs canadiens sentent le besoin de se regrouper pour faire valoir leurs œuvres et se doter d'un encadrement professionnel.


L’Ordre des ingénieurs du Québec a comme mission d’assurer la protection du public et de ses intérêts en agissant afin que les ingénieurs servent la société avec professionnalisme, conformité et intégrité.

1920 À la suite d'un premier regroupement d’ingénieurs en 1887, c’est le 14 février 1920 qui marque la naissance du premier ancêtre de l’Ordre des Ingénieurs du Québec : la Corporation des ingénieurs professionnels du Québec. Dès sa fondation, le nouvel organisme – qui compte alors 500 membres – se préoccupe de la crédibilité et de l’encadrement de la profession d’ingénieur.


1924 La Corporation crée un premier code d’éthique et crée un comité afin d’étudier les pratiques illégales.


1973 À la suite d’une modernisation du Québec dans les années 1960, l’encadrement des ingénieurs suit la cadence. Ainsi, en 1973, la Corporation des ingénieurs professionnels du Québec devient l’Ordre des Ingénieurs du Québec.


1976 Le code d’éthique adopté en 1924 est remplacé par le Code de déontologie des ingénieurs,lequel est toujours en vigueur à ce jour.


2020 L’Ordre des ingénieurs du Québec, qui compte à ce jour plus de 65 000 ingénieurs, fête ses 100 ans. Sa mission est toujours de protéger le public en s’assurant que les ingénieurs servent la société avec professionnalisme, conformité et intégrité.

En savoir plus