Le travail des ingénieurs du Québec est partout.

L’avez-vous trouvé ?

Tout autour de nous se cache le génie d’une profession qui nous rend la vie meilleure, veille sur notre sécurité, apporte des solutions aux enjeux actuels et prépare l’avenir.

 

Arrow Created with Sketch.

Éric Wagnac,
ingénieur.

Derrière des cerveaux mieux protégés se cache un ingénieur en génie biomécanique.

Éric et son équipe conçoivent des casques révolutionnaires afin de diminuer l’impact des commotions cérébrales. Spécialiste des traumatismes touchant la colonne vertébrale et la tête, il a su conjuguer outils mathématiques et prototypes physiques afin de mieux prévenir les blessures.

Karine Duval,
ingénieure.

Derrière des instruments médicaux intelligents se cache une ingénieure en génie mécanique.

Karine développe des solutions informatiques, électroniques et mécaniques afin de permettre le positionnement optimal de prothèses pour le genou et pour la colonne vertébrale. Ce faisant, elle facilite le travail des chirurgiens et améliore la qualité de vie des patients.

Jonathan Giroux,
ingénieur.

Derrière les objets du quotidien se cache un ingénieur en génie des procédés.

Le génie se voit partout, y compris dans les verres de lunettes. Comme ses confrères ayant le même champ d’expertise, Jonathan met en place des procédés de fabrication technologiques et innovants qui contribuent à la vitalité de l’industrie manufacturière du Québec.

Statistiques

65 000

membres et futurs membres

2 926

nouveaux membres en 2019-2020

13 %

de professionnels formés à l’étranger

15,3 %

de femmes ingénieures au Tableau

101

ans d’histoire

101 ans d’histoire

Dès la fin du XIXe siècle, les ingénieurs canadiens sentent le besoin de se regrouper pour faire valoir leurs œuvres et se doter d'un encadrement professionnel.


L’Ordre des ingénieurs du Québec a comme mission d’assurer la protection du public et de ses intérêts en agissant afin que les ingénieurs servent la société avec professionnalisme, conformité et intégrité.

1920 À la suite d'un premier regroupement d’ingénieurs en 1887, c’est le 14 février 1920 qui marque la naissance du premier ancêtre de l’Ordre des Ingénieurs du Québec : la Corporation des ingénieurs professionnels du Québec. Dès sa fondation, le nouvel organisme – qui compte alors 500 membres – se préoccupe de la crédibilité et de l’encadrement de la profession d’ingénieur.


1924 La Corporation crée un premier code d’éthique et crée un comité afin d’étudier les pratiques illégales.


1973 À la suite d’une modernisation du Québec dans les années 1960, l’encadrement des ingénieurs suit la cadence. Ainsi, en 1973, la Corporation des ingénieurs professionnels du Québec devient l’Ordre des Ingénieurs du Québec.


1976 Le code d’éthique adopté en 1924 est remplacé par le Code de déontologie des ingénieurs,lequel est toujours en vigueur à ce jour.


2020 L’Ordre des ingénieurs du Québec, qui compte à ce jour plus de 65 000 ingénieurs, fête ses 100 ans. Sa mission est toujours de protéger le public en s’assurant que les ingénieurs servent la société avec professionnalisme, conformité et intégrité.

En savoir plus